Statistiques alarmantes : la plupart des spams malveillants transportent des rançongiciels

Harold Dalma - -

Nous avons récemment parlé de l’augmentation soudaine en cette année de la campagne de pollupostage qui a atteint et même dépassé les records de 2010. Personne n’est plus surpris de trouver des dizaines ou des centaines de messages spams dans sa boîte de réception tous les jours. Les utilisateurs les plus expérimentés ont appris à les ignorer, mais les internautes les moins informés de la communauté virtuelle courent toujours le risque de se retrouver impliqués dans une affaire de support technique ou d’escroquerie par hameçonnage. De plus, une rencontre imprudente avec un spam peut également conduire à une infection sérieuse de l’ordinateur. À ce niveau, le rançongiciel est la cyber menace la plus redoutable. Ces programmes sont malfaisants: une fois qu’ils infiltrent les ordinateurs, ils verrouillent les fichiers contenus sur les périphériques du disque dur et de stockage externe, s’il y en a qui sont branchés. Ensuite, ils exigent que les victimes paient une rançon si elles souhaitent récupérer leurs fichiers.

Locky virus sent via spam image

Le virus Locky, Locky virus était l’un des premiers ransomwares dont les créateurs avaient adopté les campagnes de spam malveillants pour diffuser largement ce programme malveillant. Bien qu’il y ait eu quelques cas d’utilisation de cette technique avant, Locky a réussi à l’utiliser sur une échelle plus large et jamais exploitée auparavant. De nombreux descendants du virus Locky tels que les rançongiciels Zepto et ODIN ont aussi utilisé exactement la même méthode pour pénétrer dans les ordinateurs de leurs victimes. Pour parler avec des chiffres plus concrets, il convient de mentionner pour preuve le résumé des menaces, « Threat Summary » récemment publié au 3ème trimestre 2016 qui montre qu’une quantité écrasante, c’est-à -dire 96,8 % des emails malveillants reçus dans le monde entier portent l’inscription Locky ou une version de ce logiciel malveillant attaché à ceux-ci. Proofpoint mentionne également d’autres ransomwares, y compris  CryptFile2MarsJoke et Cerber qui n’ont pas été aussi répandus, mais ont également été activement diffusés au cours du dernier trimestre. Dans l’ensemble, la propagation des rançongiciels aurait augmenté par 10 fois depuis l’année 2015. Ces chiffres sont particulièrement inquiétants et prouvent simplement que les campagnes de spams sont plus actives que jamais, alors qu’une grande partie des internautes est encore mal informée sur des aspects qui concernent la cyber sécurité ou choisissent tout simplement de les ignorer. Malheureusement, ces tendances ne font que contribuer à une plus grande augmentation des spams infestés de logiciels malveillants.

Ayant toutes ces statistiques alarmantes à l’esprit, vous vous demandez peut-être s’il est même possible de se protéger contre l’infection des rançongiciels ou ransomwares. Soyons honnêtes; les développeurs de logiciels malveillants peuvent être très créatifs dans leurs moyens de tromper les utilisateurs à télécharger les pièces jointes infectées. Les factures à l’apparence légitime, les contraventions pour excès de vitesse, les confirmations d’achat et même des avis officiels peuvent vous être envoyés d’une certaine façon, mais vous ne devriez jamais être pressé de télécharger l’un des fichiers joints, même si vous pensez avoir confiance à la personne qui vous l’a envoyé. Au lieu de cela, vérifiez l’authenticité de l’expéditeur pour vous assurer que l’email est vraiment sûr et qu’il vous est vraiment destiné . En outre, il est fortement recommandé d’avoir une sauvegarde de vos données importantes et de les garder sur un périphérique de stockage externe en cas d’urgence.

source: http://www.2-spyware.com/news/post9478.html

Lu dans d'autres langues


Fichiers
Logiciel
Comparez
Aimez-nous sur Facebook