Le danger qui se cache derrière toutes les technologies avancées et les solutions de sécurité

Les utilisateurs d'ordinateurs se sont laissés gâter au fil des ans : seule une minorité de personnes possède aujourd'hui des compétences informatiques avancées et peut effectuer des tâches complexes

Grâce à Internet et à la technologie, on peut accéder à une multitude d'informations et obtenir tout ce dont on a besoin en quelques clics de souris. Les dispositifs de sécurité et les fonctions que peut offrir la technologie sont en grand nombre. Malheureusement, le monde numérique et les solutions informatiques avancées rendent les utilisateurs plus vulnérables, prêts à faire confiance, et paresseux.

Les utilisateurs manquent également de temps et d'énergie pour utiliser les ressources mises à leur disposition, ce qui empêche une meilleure acquisition des connaissances. Nous avons tendance à faire confiance aux outils antivirus et ne pensons pas aux risques possibles en ouvrant un courriel suspect ou en cherchant en ligne comment désinstaller ce programme lorsque l'écran principal ne comporte pas de bouton de désinstallation directe. Les utilisateurs veulent que tout soit simplifié et accessible à tout moment.

Internet a révolutionné notre expérience et notre existence dans son ensemble, notamment parce que les communications et les habitudes quotidiennes ont été complètement transformées. Il est devenu aussi facile de commander de la nourriture, des meubles, des vêtements et d'autres choses que de communiquer avec des amis de l'autre côté de l'océan. Avant la création d'Internet, les ménages disposaient d'un ordinateur ou d'un téléviseur, et les gens devaient prendre soin de ces appareils en raison de la demande et du déficit de l'offre, dans la plupart des cas.

Aujourd'hui, à l'âge de 6 ou 8 ans, les enfants reçoivent leur premier téléphone et plus souvent un smartphone plutôt qu'un modèle moins avancé comme un simple téléphone pliable ou celui qui n'a que les fonctions essentielles, sans connexion à Internet. On dirait que peu de gens misent sur la connaissance et l'apprentissage de nouvelles choses, de la technologie et des aspects techniques. Les livres perdent leur utilité à cause de Google qui a toutes les réponses.

Child usage of devices rise

Les gens manquent des connaissances nécessaires pour résoudre des tâches plus complexes

Avant l'ère de la technologie, les gens devaient essayer divers paramètres, modifier les préférences ou même les programmes sur l'appareil afin de découvrir ce qui arrive, puis essayer de tout remettre par défaut ou de trouver le paramètre nécessaire par eux-mêmes. Les sources étaient limitées, surtout si vous étiez une personne étrangère ne connaissant pas la langue anglaise et disposant d'informations informatiques basiques.

Les gens ont construit leurs apprentissages en partant de zéro, ils ont étudié la technologie, la programmation, le réseau Internet, et ils l'ont fait individuellement, de manière autonome. Apprendre à se servir des programmes du logiciel Microsoft Office, à naviguer sur Internet et à utiliser d'autres fonctions informatiques était une expérience inédite et un défi de taille. Pourtant, les gens se débrouillaient parce que les ordinateurs de pointe de la publicité avaient beaucoup moins de fonctions que nos smartphones de nos jours.

Aujourd'hui, ces compétences sont plus faciles à acquérir car il existe de nombreuses sources auxquelles vous pouvez avoir recours. Tout d'abord, il vous suffit de googler le problème informatique particulier ou toute autre chose que vous devez résoudre, et Internet vous donnera les réponses, de manière simple et rapide, en quelques clics. Avant la venue du web et de tous ces sites wiki-how, les gens avaient quelques pages et bases de données où ils pouvaient trouver l'information, avec un peu de chance.

Old computers were easier to learn on

Niveaux de connaissances requis au quotidien

Les recherches montrent que seuls 5% de la population possèdent les connaissances nécessaires pour accomplir des tâches moyennement complexes. On estime qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des compétences plus avancées car il existe des spécialistes et des experts dans des domaines particuliers. La recherche a porté sur des tâches faciles ainsi que des problèmes plus difficiles. Les tâches quotidiennes qui comprennent une ou deux étapes et qui peuvent être utilisées quotidiennement devraient être faciles pour la majorité des personnes qui sont au moins similaires aux ordinateurs.

Les réunions et les appels en ligne se sont généralisés et sont devenus courants en raison de la pandémie qui a envahi le monde ces dernières années. La création d'une réunion dans l'application de planification, la recherche d'informations à partir de plusieurs courriels et d'autres tâches similaires nécessitant plus de temps et d'habileté font partie de la catégorie la plus avancée. Les résultats ont été classés en fonction du niveau de compétence :

  • 14% de la population adulte – en dessous du niveau 1. Une tâche et un problème de fonction définis peuvent être résolus, mais tout ce qui est plus avancé que la suppression de l'e-mail à partir de l'application de messagerie peut être jugé trop difficile.
  • 26% – Niveau 1. Les tâches impliquant des solutions plus transformationnelles ou la collecte d'informations, comme la recherche de tous les e-mails d'une personne, requièrent ce niveau de connaissances.
  • 26% – Niveau 2. Requiert des connaissances génériques et plus spécifiques sur les applications technologiques pour des tâches telles que la recherche d'un document particulier lié à un sujet, envoyé par un expéditeur spécifique à une date donnée.
  • 5% de la population adulte – Niveau 3. Le groupe des personnes les plus compétentes. Ce niveau exige des personnes qu'elles aient la capacité de réagir aux résultats imprévus et aux problèmes qui surviennent. La tâche du niveau 3 consiste à planifier une réunion, à trouver le nombre d'e-mails envoyés par une personne particulière le mois dernier en rapport avec le sujet.
  • 26% – ne peuvent pas utiliser l'ordinateur. Lors de la recherche, une grande partie des répondants n'a jamais essayé d'effectuer la tâche demandée.

Les compétences en informatique et en sécurité en ligne peuvent dépendre des différences entre les générations

Les piratages et les violations de données de différentes envergures sont de plus en plus courants. De tels incidents peuvent contribuer à la lassitude et à l'impuissance en matière de sécurité face à des attaques plus poussées. Les gens devraient avoir davantage le contrôle et prendre des mesures pour améliorer leur sécurité en ligne et leurs compétences informatiques générales. Les difficultés récurrentes en matière de connaissances informatiques et de sécurité peuvent être réparties en fonction des générations.

Generations and knowledge in IT differ

La génération z, née entre 1997 et 2012

Ces personnes peuvent prétendre avoir la capacité de garder leurs données en sécurité, mais il est connu que cette génération est incapable de prendre soin de la sécurité de leurs mots de passe. Il s'agit de personnes qui ont été exposées à Internet et à la technologie à un âge relativement précoce. Toutefois, la génération Z est moins concernée par les habitudes de sécurité en ligne. Ces personnes ont recours à Google à chaque étape du processus et ne peuvent probablement pas chercher plus loin que Wikipédia si elles doivent utiliser une base de données ou un livre en version papier. Les jeunes de cette génération sont plus susceptibles de faire appel à un expert ou à une personne plus âgée s'ils ne peuvent pas trouver la solution eux-mêmes, étant donné que tenter de le faire prend trop de temps.

Millennials nés entre 1981 et 1994

La génération Z ou les Millennials se préoccupent davantage de la sécurité et peuvent obtenir une médaille pour avoir utilisé l'authentification à deux facteurs, d'autres mesures de sécurité et avoir sécurisé leurs données en ligne. Plus de 40% des membres de cette génération disent prendre soin de leur vie privée en ligne et s'appuyer sur des outils de sécurité. La moitié de cette génération affirme être souvent à l'affût de nouveaux moyens de sécuriser ses informations personnelles. Il s'agit de la génération la plus proactive.

La génération X, née entre 1965 et 1980

Ce sont les personnes inquiètes au sujet de leurs informations personnelles et des piratages. La génération X est la plus préoccupée de toutes les générations, mais c'est le groupe de personnes qui prend rarement des mesures supplémentaires pour être plus en sécurité en ligne. Il est essentiel de prendre le temps de se renseigner sur les pratiques de sécurité en ligne, les escroqueries, les problèmes de sécurité et les risques.

Les baby-boomers nés en 1964 et avant

Ce groupe réunit les personnes âgées de 55 ans et plus. Cette génération est plus inquiète car elle a moins de connaissances et ne peut pas être sûre de comprendre tous les risques. Les baby-boomers sont plus susceptibles d'ouvrir des courriels non sollicités ; ils pensent aussi davantage aux mots de passe et essaient d'avoir des identifiants différents pour toutes les plateformes. Ces personnes devraient penser à d'autres mesures de sécurité et à l'authentification à deux facteurs.

À propos de l'auteur
Gabriel E. Hall
Gabriel E. Hall - Un Chercheur passionné du Web

Gabriel E. Hall est une chercheuse en logiciels malveillants passionnée qui travaille avec lesvirus.fr depuis près d'une décennie.

Contactez Gabriel E. Hall
À propos de l'entreprise Esolutions

Lu dans d'autres langues
Fichiers
Logiciel
Comparez